Après m’être fixé une méthodologie en septembre pour enfin avancer mes projets, je me suis rendu compte que ce ne serait pas si simple que ça. Petite rétrospective sur les 5 premiers mois.

Les projets 2016 de Projet Zéro

En septembre j’expliquais comment j’allais essayer de m’organiser pour enfin produire les choses qui me trottaient dans la tête. J’avais mis cela en place un mois plus tôt et je manquais donc nécessairement de recul dessus. Pour rappel, cette méthodologie repose sur les points suivants :

  • un carton contient l’ensemble de mes projets et est restreint par les quatre règles suivantes :
    • je n’ai pas le droit de toucher ou d’avancer les projets qui sont dedans ;
    • j’ai le droit d’en sortir trois maximum à la fois ;
    • un projet sorti du carton ne peut pas y retourner avant une date limite que j’ai fixée au préalable (ou alors je dois l’avoir terminé) ;
    • tout nouveau projet doit le rejoindre ;
  • chacun des projets en dehors du carton doit avoir un objectif ainsi qu’une date limite de fin ;
  • un article de blog est publié à chaque fin de projet.

Concernant ce dernier point, je n’ai publié que deux articles concernant mes projets durant ces 4 derniers mois… cela fait donc seulement 2 projets terminés sur pas moins de 7 projets ! Alors, que s’est-il passé ?

SogiMood, l’article qui a eu du mal à sortir

Bien que SogiMood soit un projet que je considère comme terminé, il n’en a pas moins été problématique. En effet, je l’ai terminé fin septembre (donc peu de temps après avoir expliqué ma méthodologie) mais son article est paru au début du mois de décembre. La raison est assez simple : l’article a été réécrit au moins 2 fois en entier et puis est resté en gestation un certain temps. J’ai d’abord eu du mal à trouver le ton et le contenu avant d’avoir l’idée de le proposer sur le blog de Sogilis. Après relecture et correction par les collègues, je me suis retrouvé trop occupé pour avoir vraiment la motivation de m’occuper de la publication finale. 1 mois puis 2 mois sont ainsi passés sans que je ne publie rien.

Conclusion : prévoir un article final n’est pas forcément une bonne idée et je pense que je ne me forcerai plus de la sorte à l’avenir.

Le dessin et le sport, stoppés par perte de motivation

En février je commençais à m’intéresser à la pratique du dessin et en août je me remettais une énième fois à aller courir, plus motivé que jamais.

Dans le premier cas, je me suis même acheté des bouquins et je souhaitais finir un livre d’exercices d’ici février prochain. La pratique assidue ne me faisait pas plus peur que ça et je voyais déjà mes progrès. Autre objectif : changer le dessin moche en arrière-plan du site par quelque chose de plus travaillé. Chaque année devait venir compléter et améliorer cette « fresque ». Je n’avais malheureusement pas pris en compte un élément fondamental : j’ai toujours eu horreur des exercices et je n’avais pas l’impression de m’amuser en suivant les instructions d’un bouquin. Cela a freiné net ma motivation et je me suis arrêté en septembre.

Dans le cas du sport, je ne vous referai pas la même rengaine de la motivation à bloc, etc. J’allais principalement courir le soir voire un petit peu les matins avec des collègues. En revanche, fin octobre, lorsque la nuit a commencé à se faire plus longue et que je n’avais plus le choix que d’aller courir de nuit, j’ai commencé à me démotiver pour faire une pause d’un mois en novembre. Au début du mois toutefois j’ai réussi à me remotiver pour… une seule séance avant de me restopper aussi net à cause de la pollution (bienvenue à Grenoble).

Quoi qu’il en soit, ce sont deux projets que j’ai encore à cœur et il est certain que je les reprendrai, peut-être sous d’autres formes pour ne pas me démotiver à nouveau.

J’ai en revanche abandonné la règle qui m’interdisait de replacer un projet dans le carton : ça n’a aucun sens de s’acharner sur un projet que l’on n’avance pas.

Contribution à Framasoft, les contours trop flous

Ici, à l’inverse des deux précédents, je suis encore sur ce « projet ». Je m’étais fixé plusieurs objectifs : contribuer à l’écriture des articles du lancement de la saison 3 de Dégooglisons, mettre à jour Framaboard avec quelques contributions upstream, aider au support et participer éventuellement à plus d’événements pour tenir les stands. Je souhaitais faire cela durant environ deux mois avant de repasser au régime habituel.

Ce qu’il s’est concrêtement passé, c’est que j’ai légèrement augmenté mon activité sur les projets Framasoft sans pour autant trouver la motivation de m’y impliquer autant que je le souhaitais. De plus, je bloque depuis fin septembre sur ma contribution à Kanboard pour faire en sorte de simplifier les mises à jour de Framaboard. À vrai dire je crois que je ne suis pas hyper emballé à l’idée de devoir faire du PHP ;). J’ai repoussé cela pour après les fêtes, en espérant que je sois plus motivé que pour le moment.

Framasoft reste un projet un peu particulier puisque j’essaye de contribuer tout au long de l’année, ne serait-ce que pour répondre aux questions sur le support ou pour participer aux évènements.

La morale de tout ça c’est qu’il faut que je me force à mieux définir ce que je compte faire au sein du projet pour me donner les moyens de savoir quand celui-ci est véritablement fini.

Voyage et Projet Zéro, les projets pas encore terminés

Pour finir, les projets qui sont en cours. Le premier est un voyage au Royaume-Uni : j’ai dû commencer les préparatifs assez tôt afin d’avoir une réduction sur mon billet Interrail et donc planifier des dates. Rien de très compliqué mais tout ça pour dire que je terminerai ce « projet » en juin, lorsque je serai revenu.

Concernant Projet Zéro, j’ai enfin attaqué une version applicative (web) afin de donner un cadre à ma méthodologie. Ma version actuelle ne me permet pas d’être suffisamment rigoureux dans l’avancement de mes projets et je souhaitais avoir un outil plus manipulable ainsi qu’un système de rappels. L’application est encore dans une version préliminaire mais j’en parlerai dès que j’aurai quelque chose d’utilisable. À l’inverse de Taglibro, je souhaite fournir une version hébergée et permettre à n’importe qui de s’y inscrire… mais j’y reviendrai !

Cela fait donc le tour de mes projets que je m’étais fixé sur cette moitié d’année 2016. Rendez-vous l’année prochaine si jamais je continue à appliquer ma méthodologie « Projet Zéro » :).