Marien Fressinaud Le blog

Projet Zéro/README.md

Cet article fait partie d’une série. Retrouvez les autres articles dans « Lessy’s more ».

Le 14 septembre 2016.

Cela fait bien longtemps que je n’ai rien publié sur ce site. En toute logique et parce que je suis fait de plein de contradictions, j’ouvre aujourd’hui une nouvelle catégorie sur celui-ci : Projet Zéro.

Avant de présenter cette catégorie et de m’auto-persuader que je vais l’alimenter, un peu de contexte s’impose.

En septembre de l’année dernière, après un joli petit tour d’Europe, j’ai rejoint la société de services Sogilis (attendez, ce n’est pas ce que vous croyez !). Rejoindre cette boîte a été l’occasion pour moi d’apprendre beaucoup de choses : Ruby et Rails, JavaScript via React, approfondir mes connaissances de Git, me mettre à Vim sous l’impulsion des TupperVims, gratouiller du Go, apprendre et mettre en place pas mal de bonnes pratiques dans différents domaines, etc. Forcément, engranger toutes ces choses m’a donné des idées de projets et des envies d’améliorer ceux existants (si si, j’envisage toujours de revenir sur FreshRSS pour le faire évoluer :)). À côté de ça j’ai eu envie d’apprendre à dessiner, j’ai toujours des projets de nouvelles que je souhaite publier sur ce site et j’ai réussi à me motiver à aller courir régulièrement pour me remettre en forme. Si on n’oublie pas le fait que j’essaye toujours de contribuer aux actions de Framasoft en tant que bénévole, vous comprendrez qu’à un moment je ne savais plus où donner de la tête.

Il y a donc un peu moins d’un mois, après m’être dispersé une nouvelle fois dans un énième projet qui n’aboutira jamais, je me suis amusé à compter les différents projets que j’avais en tête. Après un court brainstorming pour coucher sur papier l’ensemble des choses que j’avais en tête, je finissais avec une grosse vingtaine de projets : des voyages, des nouvelles, des contributions à des logiciels opensource, d’autres plus personnels, etc. Un joyeux fourre-tout que j’ai entièrement rangé… dans un carton. À ce carton j’ai assorti quatre règles simples :

Ce carton, c’est ma manière de m’empêcher de me disperser dans tous les sens. Ça fait maintenant un mois que j’ai mis cette méthodologie en place, je manque évidemment encore de recul dessus (j’ignore si cela va durer ou si cela est même efficace) mais j’en suis pour le moment entièrement satisfait.

Le plus intéressant dans la mise en place de ce carton c’est que je me suis rendu compte que j’avais en fait réalisé une première version minimale d’un projet qui se trouvait au sein même du carton ! Son petit nom, c’est « Projet Zéro ».

Projet Zéro part du constat que j’ai toujours trop de projets en parallèle : il me fallait donc un projet pour les gérer tous et dans les ténèbres les lier. Projet Zéro c’était le premier projet que je me devais de terminer… Devant la tâche immense qui m’attendait, je n’ai néanmoins jamais trouvé le courage de m’y atteler. Son développement a été repoussé de semaines en semaines et les mois se sont transformés en années.

Alors cette première version de Projet Zéro n’est pas vraiment un logiciel que j’ai développé, mais il ne s’agit pas non plus d’un carton physique. Projet Zéro pour le moment, c’est un banal système de fichiers :

marien@pizza ~$ tree -L 1 ProjetZéro/
ProjetZéro/
├── Blog
├── Carton
├── Dessin
├── SogiMood
└── Sport

5 directories, 0 files

On y trouve 5 répertoires :

Projet Zéro c’est donc pour moi le début d’une expérimentation qui se base sur trois points :

Le prochain article ne devrait d’ailleurs pas trop tarder !

Cet article fait partie de la série « Lessy’s more ».

Retourner au blog