Lessy sort dans une nouvelle version : Antlia. Rien de neuf si ce n’est de la documentation en tout genre.

Lessy Antlia

J’expliquais dans mon article du 8 octobre que je souhaitais que Lessy soit un projet s’adressant à une large portion de la population non-geek. Pour cela, je voulais le rendre plus accueillant et plus communautaire. C’est pourquoi je suis très fier d’annoncer la sortie de Lessy Antlia (le nom de cette nouvelle version). Au menu, énormément de documentation.

J’ai passé les dernières semaines à travailler les valeurs que je voulais défendre avec Lessy. Après avoir dessiné, trié et organisé toutes les idées que j’avais en tête, j’ai abouti à une première version de la vision de Lessy (en anglais) :

Lessy is a time manager application built upon strong principles. It is designed to be as intuitive and inclusive as possible. Its goal is to return people their power to manage time, instil self-confidence and challenge their capacity to question themselves. It is built by a diverse and welcoming community.

On peut traduire cela par :

Lessy est un gestionnaire de temps basé sur des principes forts. Il est conçu pour être aussi intuitif et inclusif que possible. Son objectif est de redonner à ses utilisateurs et utilisatrices leur capacité à gérer leur temps, leur confiance en eux et leur capacité à se remettre en question. Il est développé par une communauté accueillante et diversifiée.

Cette vision est donnée en préambule du fichier README de Lessy et est immédiatement suivi d’une précision : toute fonctionnalité développée, toute discussion que nous avons au sein de la communauté, toute décision que nous prenons doit aller dans le sens de cette vision.

Voilà donc pour la mise en bouche. Je regrette souvent le manque de direction dans les projets communautaires qui mène bien souvent à des logiciels qui font beaucoup de choses mais qui manquent de personnalité. Avec Lessy, je veux donner un cap au logiciel et mes engagements personnels transparaissent dans cette vision. Lorsque j’ai commencé à développer cette application, c’était pour me redonner la main sur le temps qui m’échappait, alors pourquoi ne pas complètement l’assumer jusque dans l’ADN de Lessy ?

On m’a demandé l’autre jour en quoi Lessy est-il éthique. J’étendrais la question à en quoi Lessy correspond aujourd’hui à la vision que je viens de donner. Et c’est vrai qu’en utilisant Lessy on voit difficilement une application éthique, inclusive, redonnant un peu de pouvoir à ses utilisateurs et utilisatrices ; tout au plus une todo-list un peu originale. Et c’est effectivement le défi que je me donne pour les mois à venir : faire transparaître la vision dans l’interface. Cependant, je ne pense pas être capable de faire cela à moi seul et c’est pourquoi je voulais rapidement me concentrer sur la documentation communautaire. Cette documentation contient donc désormais :

  • le README, véritable porte d’entrée du projet ;
  • un fichier de contribution expliquant comment participer à Lessy, j’ai pris le soin de lister une majorité d’activités ne nécessitant pas de connaissances en développement informatique ;
  • un code de bonne conduite pour assurer qu’aucun comportement déplacé ne sera jamais accepté au sein de cette communauté ;
  • une liste des contributeurs pour remercier celles et ceux ayant contribué de près ou de loin au projet.

La documentation technique a elle aussi été largement revue pour aborder plus de sujets différents.

J’espère que tous ces documents sauront attirer une population hétérogène de contributeurs et contributrices, bien que je ne me fasse pas d’illusion : il faut désormais que je me bouge pour rendre l’application réellement attrayante.

Tout cela m’a pris beaucoup de temps à rédiger, surtout que tout a été fait en anglais alors que ce n’est pas ma langue de prédilection. J’ai fait ce choix volontairement en me disant qu’il serait plus facile de trouver des personnes souhaitant contribuer en visant large qu’en visant un public uniquement francophone. De plus, j’ai le sentiment que les Français·e·s sont de plus en plus à l’aise avec l’anglais. Seul l’avenir me le dira !