Marien Fressinaud Le blog

Une histoire de pizzas : la grille

Cet article fait partie d’une série. Retrouvez les autres articles dans « Ergogames, une histoire de pizzas ».

Le 24 octobre 2019.

En début d’année, j’ai passé du temps à développer un mini-jeu pour les Ergogames. Le principe des Ergogames est simple : faire découvrir des principes d’ergonomie à travers des jeux qui illustrent différents concepts. Ceux-ci sont conçus par deux anciennes collègues ergonomes, Marion et Margaux, via l’agence de design uxShadow de Sogilis (mon ancienne boite).

Elles m’ont demandé si je pouvais leur donner un coup de main et j’ai accepté à condition que le code soit ouvert (ça se passe ici 😊).

J’ai donc développé le mini-jeu « À vous les pizzas ! » en précisant bien que je n’avais jamais conçu de jeux mais que c’est pas grave, « je vais apprendre ». Du coup j’ai effectivement appris, et c’est ce cheminement que j’aimerais partager maintenant à travers une série d’articles. Je préviens tout de suite : je n’ai aucune idée de si je finirai cette série, mais enfin, je l’aurai au moins commencée. Si vous cherchez le code du jeu en lui-même, il se trouve ici.

Le but de la série va être de redévelopper le jeu pas à pas. Je n’irai pas aussi loin que celui des Ergogames pour me simplifier la vie, mais nous verrons quand même les principaux mécanismes. Le principe du jeu est de déplacer un personnage (Meiko) dans une cuisine en cliquant de case en case pour lui faire fabriquer une pizza. Je vous laisse jouer au jeu sur le site des Ergogames pour découvrir le principe d’ergonomie qui est illustré ici. Le résultat ressemble à cela :

Capture d’écran du jeu montrant Meiko au milieu d’une cuisine

Le jeu sera développé en HTML, CSS et JavaScript avec la librairie VueJS afin de rester le plus proche possible de ce qui a été fait initialement. J’éviterai tout de même toute étape de build qui consisterait à transformer le code JS en un seul fichier optimisé : c’est ce qui est fait pour les Ergogames mais ça complexifierait la compréhension sans rien apporter de plus. Je vais également m’éviter quelques bonnes pratiques en mixant allègrement tout le code (HTML, JS et CSS) au sein d’un même fichier (ne faites pas ça chez vous).

Dans ce premier article qui servait essentiellement à introduire la série, on va se contenter d’afficher un cadre de 6 par 6 cases. Comme je l’ai dit plus haut, je n’avais encore jamais développé de jeu, donc j’ai avancé de manière très naïve. Il me semblait évident que la première phase consisterait à dessiner le tableau de jeu.

Cela permet en plus d’introduire à la fois un peu de HTML, de CSS et de JS et donc de poser les bases. Pour représenter le cadre, on va se contenter de 6 balises <div> pour les lignes, découpées elles-mêmes en 6 autres balises <div> pour les cellules. On va s’éviter tout de suite de copier-coller plein de code HTML et on va donc ajouter VueJS immédiatement et répéter ces blocs avec des boucles v-for. Ça donne quelque chose que j’espère simple :

<div id="app">
    <div class="board">
        <!--
            la variable size est passée par VueJS et a pour valeur 6. On répète
            donc 6 fois la div "board-line", au sein desquelles on répète 6
            fois la div "board-cell".
        -->
        <div v-for="y in size" :key="y" class="board-line">
            <div v-for="x in size" :key="x" class="board-cell">
            </div>
        </div>
    </div>
</div>

<!--
    J’ajoute la librairie VueJS via un CDN, mais dans la vraie vie préférez
    héberger le code vous-même, c’est meilleur pour la vie privée de vos
    visiteurs et visiteuses.
-->
<script src="https://cdn.jsdelivr.net/npm/vue/dist/vue.js"></script>

<script>
    const BOARD_SIZE = 6;

    // Un tout petit peu de JS pour dire à VueJS de "monter" l'application sur
    // la balise possédant l'id #app et passer la variable size. Je ne rentre
    // pas dans le détail ici, ce n’est pas très important.
    const app = new Vue({
        el: '#app',
        data: {
            size: BOARD_SIZE,
        },
    });
</script>

Avec ça, on a la base de notre code HTML, par contre ça ne ressemble à rien. On va donc ajouter un zeste de CSS pour rendre le tout visuel :

/*
    Ici on définit quelques variables CSS, c'est pas forcé mais ça aidera à
    la maintenance du code.
*/
#app {
    --cell-size: 128px;

    --color-floor: #fff;
    --color-floor-border: #ccc;
}

/*
    Une ligne est un conteneur flex, ça permet de se simplifier la vie pour
    aligner les cellules. La conséquence ici est que les .board-cell seront
    affichées en lignes et non pas en colonnes.
*/
.board-line {
    display: flex;
}

/*
    Puis on définit la taille des cellules ainsi qu’une couleur de fond et
    de bordure pour les mettre en évidence.
*/
.board-cell {
    width: var(--cell-size);
    height: var(--cell-size);

    background-color: var(--color-floor);
    border: 1px solid var(--color-floor-border);
}

Avec ça on a un cadre que l’on va pouvoir améliorer par petites touches pour arriver au jeu final. Le résultat final est visible ici (n’hésitez pas à ouvrir la console de votre navigateur pour regarder le code).

J’ai essayé ici de détailler au mieux ce que je faisais pour faciliter la compréhension du code afin de rendre ma série d’articles accessible au plus de monde possible, en particulier aux débutant·es. N’hésitez pas à me contacter si des choses ne sont pas claires !

Le prochain article explique comment afficher les éléments dans le jeu.

Cet article fait partie de la série « Ergogames, une histoire de pizzas ».

Retourner au blog