Marien Fressinaud Le blog

Ray’s day : Celui pour qui sonnent les cloches.

Le 21 août 2015.

Bannière Ray’s Day

On y est, le « Ray’s day » c’est aujourd’hui. Initié l’année dernière par l’auteur Neil Jomunsi, l’évènement regroupe autour d’un site les différentes initiatives visant à promouvoir la passion de la lecture. L’occasion est donnée d’écrire, de lire, de découvrir et, surtout, de partager. Si vous êtes curieux — et vous l’êtes assurément, non ? —, je vous donne rendez-vous sur le site raysday.net.

En novembre dernier, souvenez-vous, je participais au NaNoWriMo. De cette expérience intense, je ne publiais qu’une liste d’intentions (oui, je publierai l’histoire dans X semaines / mois / années). Manque de temps, manque de confiance dans la qualité de mon écrit, prise de risques dans la rédaction qui me laissait dubitatif : je ne suis toujours pas prêt à publier le résultat. Un jour peut-être ?

En attendant, je profite de ce jour un peu spécial pour soumettre à votre lecture attentive un petit essai. J’ai décidé de partir d’une page blanche, d’une idée toute neuve — ou presque —, afin de ne me poser aucune limite. Le résultat ? Une nouvelle qui s’intitule Celui pour qui sonnent les cloches. Il s’agissait pour moi d’expérimenter une forme de récit un peu spéciale (vous comprendrez en lisant la nouvelle ;)) et j’ignore si le résultat est compréhensible ; je l’espère ! Il s’agit pour moi d’une première publication et j’implore donc votre indulgence ! :)

Je vous invite à télécharger le fichier PDF, le fichier EPUB (pour liseuses électroniques) ou encore les sources MarkDown de mon histoire sur Framagit. Celle-ci est publiée sous licence CC-BY. Si vous avez des retours à me faire, mon courriel pour l’occasion est raysday@marienfressinaud.fr.

De plus, l’opportunité m’a été donnée d’ajouter mon histoire à un recueil publié à l’occasion par les membres de Framasoft — dont je fais partie depuis janvier. Nous proposons ainsi 8 histoires toutes (ou presque) inédites. Je me dois de les remercier même si la visibilité donnée à ma nouvelle (et donc la pression :)) risque d’être plus importante que ce que j’imaginais au début.

Je vous souhaite un bon Ray’s Day à tous !

Retourner au blog