Méthodes de travail Site

Les jours structurels

Au début de ce système, je pensais consacrer 1 jour par semaine à de l’administratif. Bien vite j’ai réalisé que cela me prenait grand maximum 30 minutes à tout casser. J’ai donc commencé par mettre à profit ce jour pour mettre à jour mes méthodes de travail et ainsi me forcer à les faire vivre. Aujourd’hui, je profite aussi de cette journée pour accomplir les tâches répétitives, à fréquence hebdomadaire, comme arroser les plantes ou faire du ménage plus ou moins intensif. De manière générale, il s’agit de me construire un cadre qui me garantit de ne pas fonctionner uniquement en mode « tunnel ».

Ces journées me permettent ainsi de mieux structurer mes cycles de travail et m’assurent un moment pour me changer les idées.

Quel jour ?

Pour ma part, je réserve principalement le lundi pour ce jour structurel. Bien qu’au chômage le concept de « début de semaine » soit moins pertinent, j’ai constaté qu’on ne s’en détache pas vraiment à partir du moment où l’on continue d’avoir des activités avec des ami·es ou de la famille. Le samedi et le dimanche sont donc deux jours sur lesquels je ne peux pas compter de manière fiable. De plus, dans le cas où je sors le weekend, j’ai souvent besoin de temps pour me remettre dans un état d’esprit de travail. Les jours structurels sont parfaits pour cela et les placer le lundi me permet donc d’être concentré pour le reste de la semaine.

Administratif

Les tâches administratives consistent essentiellement à :

Mise à jour des méthodes de travail

Je passe un certain temps de mes réflexions personnelles à réfléchir à comment améliorer mes méthodes de travail. Tant que je ressens une gêne sur un mot, un concept ou une manière de faire, je continue de déconstruire mes méthodes. Il s’agit de se poser la question de la pertinence et de l’utilité de ce que je fais quotidiennement et de trouver des solutions lorsque je n’arrive pas à réaliser certaines choses. On peut voir cela comme un processus vivant où mes méthodes ne sont jamais figées.

Ma volonté de partager ces réflexions s’appuie sur ce site et j’en ai fait une priorité. Le temps offert par les jours structurels me permet en effet de garder une constance dans la mise à jour de ces quelques pages. Il ne s’agit parfois que de changer quelques mots, corriger des erreurs qui se seraient glissées dans le texte ; parfois réorganiser totalement le contenu, ajouter une section complète ou à l’inverse… ne rien faire. Je ne me fixe aucun objectif avec ce site, si ce n’est celui de toujours garder une part de plaisir à partager.

Tâches récurrentes

Un jour structurel est un jour qui m’assure que j’aurai du temps à disposition pour réaliser un certain nombre de tâches récurrentes, à l’échelle de la semaine. Il peut s’agir de réaliser du ménage (rangement, nettoyage des sols, de la salle de bain, etc.), d’arroser les plantes ou encore de faire la sauvegarde des données de mon PC vers mon disque dur externe. J’ai listé et enregistré l’ensemble de ces tâches pour les retrouver chaque semaine lorsque j’en ai besoin (le lundi donc, en début de journée).

Je fais en sorte que chacune de ces tâches ne me prenne pas trop de temps individuellement et de les garder à un nombre relativement faible. Aujourd’hui, ma liste comporte 6 tâches, ce qui est plus que ce que je me fixe comme objectif quotidien habituellement. Ces tâches sont toutefois très simples et toujours identiques d’une semaine sur l’autre, ce qui en facilite leur réalisation.

Ces jours structurels sont véritablement orientés sur les tâches hebdomadaires. Je préfère inscrire les tâches mensuelles dans mon calendrier et je ne tiens pas de liste des tâches quotidiennes (je suis censé m’en souvenir facilement). Ces dernières sont d’ailleurs plutôt réalisées pendant les temps courts que m’offre la méthode Pomodoro.

Retourner aux méthodes