Méthodes de travail Site

Le jour du cycle

En fin de cycle, je me prends une journée complète pour faire le point sur ce qui a, ou non, fonctionné durant les six semaines passées. C’est l’occasion de faire une rétrospective inspirée de celles des méthodes agiles et de préparer le cycle suivant.

Rétrospective

Je commence par me trouver un coin tranquille, que ça soit chez moi (facile) ou à l’extérieur (un parc, en montagne, etc.), le but étant d’allier cette rétrospective à un moment de détente et qui me fasse envie (c’est-à-dire que je sois dans l’attente de ce moment). Ça peut être l’occasion de se faire une rando en montagne, un tour au lac s’il fait beau ou encore de s’enrouler dans un plaid accompagné d’un chocolat chaud fait maison en hiver.

Je ne rentrerai pas ici dans le détail de l’organisation de la rétro car chacun aura sa manière de faire et qu’il existe déjà des tas de sites qui expliquent comment faire. Il est d’ailleurs intéressant de faire évoluer le format à chaque fois. À noter quand même que dans le cas présent, il s’agit d’une rétrospective personnelle ce qui est un cas très spécifique… c’est donc l’occasion d’innover !

Le but de la rétro est de faire émerger des actions claires et précises pour améliorer mon organisation ou mon état d’esprit pour la fois d’après. Je tiens une liste d’actions dont je souhaite assurer le suivi sur le long terme.

Préparation du cycle suivant

La préparation du cycle suivant consiste à prévoir le travail que je ferai chaque jour des six prochaines semaines. Je me base sur l’outil décrit sur la page des cycles (qui a légèrement évolué depuis). Il s’agit bien évidemment d’un prévisionnel que je n’hésite pas à faire évoluer. Je peux être malade, je peux ne pas être motivé, je peux avoir envie de profiter du soleil, etc. Je garde en tête que ces prévisions sont là pour m’aider à m’organiser, pas pour me mettre des barrières.

Lors de cette phase, je prends soin de prendre en compte les jours « spéciaux ». Par exemple les 16 et 17 mars 2019, je devais être à Toulouse pour Sud Web. Cela faisait donc évidemment deux jours qui ne pouvaient pas être affectés à autre chose. Mais comme je partais la veille et que je passais au minimum 6h dans les transports, j’ai pris en compte que je ne ferais pas grand chose d’autre de cette journée.

Jour structurel

Je considère le jour du cycle comme étant un jour structurel comme un autre à la différence que je me dispense des tâches qui ne me font pas envie. Aussi, au lieu de mettre à jour mes méthodes de travail, je mets à jour la page « En ce moment » qui explique ce que j’ai fait durant les 6 dernières semaines et ce que je compte faire ensuite. C’est un bon exercice pour faire le point et prendre du recul. Cela m’assure également de faire vivre cette page.

Retourner aux méthodes